ecrin2moncoeur2.blog4ever.com

http://www.ECRIN2MONCOEUR.blog4ever.com

Nous avons besoin les uns des autres (Bob Gass)



Nous avons besoin les uns des autres


“Donnez du courage à ceux qui en ont peu ; soutenez les faibles...” 1 Thessaloniciens 5.14

Une souris regarda à travers une fente dans le mur de la ferme et fut très déprimée de voir une souricière placée sur son chemin. Elle alla donc voir ses amis pour leur faire part de son problème. Le poulet fut le premier à lui répondre : “Désolé, ma chère, mais ce n’est pas mon problème !” Le cochon, consulté à son tour, déclara avec superbe : “Je n’oublierai pas de prier pour toi !” Quant à la vache, beaucoup trop affairée, elle lui dit : “Reviens me voir un autre jour, quand j’aurai davantage de temps libre !”. Très déçue, la pauvre souris s’en fut se cacher dans sa solitude. Cette même nuit un serpent entra par la fente du mur et se retrouva prisonnier du piège. Quand la fermière s’approcha pour voir si la souris s’était fait prendre, le serpent la piqua. Une violente fièvre se déclara rapidement et comme tout le monde le sait, le meilleur remède pour enrayer une telle fièvre, c’est de faire une bonne soupe de poulet. Le fermier s’empressa donc d’aller chercher le poulet, ingrédient essentiel du remède ! Mais la condition de la fermière empira et tous les voisins, alertés par ces nouvelles alarmantes, vinrent lui rendre visite. Le fermier fut donc obligé d’égorger le cochon. Finalement la fermière succomba. Tant de gens assistèrent aux funérailles, que le fermier dut abattre sa vache pour leur offrir un dîner convenable. En fin de compte tout le monde souffrit de la situation !

La Bible affirme : “Donnez du courage à ceux qui en ont peu ; soutenez les faibles ; soyez patients envers tous”. Pour encourager les autres, de quoi avons-nous besoin, si ce n’est d’un peu de volonté pour “porter les faiblesses de ceux qui ne sont pas forts, au lieu de faire ce qui nous plaît” (Romains 15.1). Avant de décider que le problème d’un autre n’est pas le vôtre, réfléchissez à ce verset : “Si un membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance” (1 Corinthiens 12.26). Vous ne pouvez rester sur la ligne de touche. Peutêtre demain sera votre tour de souffrir ! Nous devons porter “les fardeaux les uns des autres” (Galates 6.2).

Si l’un de nous est menacé, nous le sommes tous. Nos vies sont liées les unes aux autres : chacun d’entre nous est un fil essentiel de la tapisserie que forme la vie d’un autre ! 

 

D'après Bob Gass

 



04/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres