ecrin2moncoeur2.blog4ever.com

http://www.ECRIN2MONCOEUR.blog4ever.com

Une écharde dans la chair... (Eric Célérier)




Une écharde dans la chair…


"Il m'a été mis une écharde dans la chair..." 2 Corinthiens 12.7

 

J'ai un poêle à bois et quand j'oublie de mettre des gants pour manipuler les bûches, il m'arrive souvent de me retrouver avec une écharde dans un doigt ou dans la main. Chacun a sa méthode pour tenter de la retirer. Comme je n'ai pas une âme de chirurgien, j'utilise une simple pince à épiler. La tentative peut être concluante au premier essai. Mais il arrive aussi que malgré mes efforts, je ne parviens à retirer l'écharde qu'au bout du deuxième, voire du troisième jour ; ou, croyant l‘avoir extirpée entièrement, je m'aperçois qu'il reste encore une esquille imperceptible, mais douloureuse. Je ne la vois pas mais je la sens !

 

"Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse !"


Si je m'endors avec cette écharde, à mon réveil et dès mon premier mouvement, elle se rappelle à moi. Cela peut même tourner à l'obsession, car il faut ABSOLUMENT que je l'enlève parce qu'elle me fait trop mal !

 

Un infime éclat de bois logé dans la chair, est capable de provoquer une douleur vive qui ne peut être soulagée que par son extraction. Dans son épître aux Corinthiens, l'apôtre Paul fait mention de la présence d'une écharde dans sa chair : "Pour que je ne sois pas enflé d'orgueil, à cause de l'excellence de ces révélations, il m'a été mis une écharde dans la chair, un ange de satan pour me souffleter et m'empêcher de m'énorgueillir. Trois fois, j'ai prié le Seigneur de l'éloigner de moi..." (2 Corinthiens 12.7-8). Mais quelle réponse reçoit-il du Seigneur ? "Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse !" (2 Corinthiens 12.9).

 

L'écharde de Paul a suscité bien des commentaires. En réalité nous ne savons pas avec certitude ce qu'elle représentait. Il est juste évident que ce n'était pas une simple esquille de bois, mais probablement une infirmité physique ou psychologique très gênante, voire douloureuse. Et Paul est mis au défi, non seulement de s'en satisfaire, mais plus encore, de s'en réjouir comme d'un garde-fou que Dieu lui met, pour qu'il puisse continuer à le servir sans tomber dans l'orgueil spirituel.

 

Et nous, comment réagissons-nous face à un élément gênant, douloureux et persistant dans notre vie ? Mettons-nous notre confiance en Dieu, ou bien cet élément devient-il une obsession qui trouble notre relation avec lui ?

 

Soyez encouragé par la réponse de Dieu à la prière persévérante de Paul : "Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse !" Acceptez le plan de Dieu pour vous et apprenez à vous glorifier de vos faiblesses afin que la puissance de Dieu repose sur vous (2 Corinthiens 12.9).

 

Une prière pour aujourd'hui :

Seigneur, je viens à toi pour te présenter une nouvelle fois ″mon écharde″. Je désire garder mes yeux sur toi et t'abandonner cette dernière. Je te fais confiance et je me réjouis en toi, car dans mes faiblesses, ta grâce m'est pleinement suffisante. Amen.

 

Elisabeth Dugas auteur du texte.

Eric Célérier

(Source : TopChrétien)




08/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres