ecrin2moncoeur2.blog4ever.com

http://www.ECRIN2MONCOEUR.blog4ever.com

Peur de vieillir ? (Myriam Medina)





Peur de vieillir ?

 

Voilà bien une question bizarre, vous allez me dire !

Mais au fond, c'est une question bien terre à terre à se poser. 
Avoir peur de la vieillesse c'est quelque chose de naturel, surtout très humain.

La Bible dit que nous sommes comme l'herbe des champs, nous verdissons et très vite nous sommes devenus de la paille qu'un simple coup de vent balaie et pouf ! nous ne sommes plus.
Tout ça d'une manière très accélérée, car pour notre Dieu nos années sont comme quelques heures à son horloge.

Nous sommes des pèlerins qui passons dans un pays que n'est pas le nôtre…

Oui, nous vieillissons tous les jours un peu, c'est inéluctable…Ces dernières semaines j'ai été confrontée à des situations que plusieurs d'entre nous ont déjà vécues.
Le départ d'un être cher, et la visite d'une église m'ont rappelé certaines vérités importantes.
L'humanité est divisé en deux types de croyants : ceux qui croient en quelque chose et ceux qui ne croient en rien sauf en eux.

Jusque-là rien de nouveau vous me direz ! Vous avez raison, mais le problème devient complètement différent quand, dans le groupe de ceux qui croient quelque chose, un grand nombre ne se rend pas compte que la vieillesse les a rattrapés non seulement dans leur chair, sinon plus grave encore , dans leur esprit. La vieillesse spirituelle est la pire chose qui peut nous toucher, elle est comme l'Alzheimer de notre cœur.

Sans aucune joie, nous devenons des êtres qui pratiquent une religion, qui suivent un mouvement, mais qui oublient l'essentiel : Dieu et son amour.
On devient durs d'oreille, car la voix du maître devient inaudible pour ceux qui vieillissent spirituellement, on n'arrive plus à chanter des nouveaux chants, on méprise les jeunes qui font du bruit, tout ça pour nous devient « charnel» ! Mais attention, car les jeunes aussi très souvent attrapent la grippe de « celui qui sait tout, qui connait tout » !

J'étais triste de voir les amis de mon oncle si désemparés de son départ, et j'ai constaté que le manque de connaissance de notre Dieu nous ferme la porte de l'espérance d'une vie meilleure avec Lui, une fois que nous quittons notre enveloppe terrestre. Mais eux ne le savent pas, et nous alors ?
Avons-nous le droit de vieillir spirituellement ? Pouvons-nous laisser la routine prendre la place de notre foi ?

La Bible nous parle du message destinée à l'église de Sardes, Apocalypse 3 : 1 « Écris à l'ange…je sais que tu passes pour être vivant, mais tu es mort… » Le texte recommande la vigilance.
Avec l'âge on commence à baisser cette vigilance et à croire que nous n'avons plus rien à faire, nous accumulons les expériences avec Dieu, et nous arrivons à croire ne plus avoir besoin de persévérer, on sait tout ! On connait ! Voilà la vieille brebis. L'église de Laodicée (Apocalypse 3 : 14) a aussi été avertie de sa tiédeur, le verset 17 dit « en effet tu dis : je suis riche, je me suis enrichi et je n'ai besoin de rien, et tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre aveugle et nu… »

Je prie mon Seigneur de me conserver jeune d'esprit pour rester toujours à Le chercher, et que mon âme reste toujours assoiffée de l'eau que seul Lui peut me donner. Ainsi je serai une brebis vieille mais qui saura partager l'herbe fraîche du pâturage que mon Dieu a mis à ma disposition.
Devenir religieux avec l'âge, ça doit nous faire peur ! Je suis agréablement surprise et admirative quand je trouve des femmes âgées, remplies de l'amour de Dieu, leurs visages rayonnants de la vie que Dieu fait couler en elles, elles respirent la paix, on a vraiment envie de parler avec elles.
Oui je n'ai pas peur de vieillir, ce qui m'effraie c'est de devenir religieuse, et ne pas voir ma pauvreté spirituelle.

Je veux continuer à courir pour Toi Seigneur, jusqu'à mon dernier souffle, avoir le désir de nos entretiens quotidiens, malgré mon âge, mes rides, mes rhumatismes, mes douleurs ; Oui, car j'ai besoin de Ta force pour ne pas devenir une vieille brebis qui a trop mangé, trop vu et que plus rien ne peut sortir de « sa religion »

Ayons l'humilité de nous regarder dans le miroir, pour pas oublier ce que nous sommes en vérité, et de nous remettre en question si nécessaire, pour marcher dans la bonne voie.
Ne soyons pas des vierges folles, gardons toujours la provision d'huile pour maintenir notre lampe allumée. Soyons heureux de voir les jeunes se lever pour servir là ou nous ne pouvons plus le faire, écoutons leurs chants avec amour, soyons des piliers dans nos églises, c'est ce que notre Dieu veut de nous. Réfléchissons et agissons en conséquence.

Soyez bénis en Christ

 

Myriam Medina

(Source : TopChrétien)







27/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres