ecrin2moncoeur2.blog4ever.com

http://www.ECRIN2MONCOEUR.blog4ever.com

La grâce tout au long de notre vie (revue "plaire au Seigneur" - FJA - TOP CHRETIEN)






La grâce tout au long de notre vie

 


« C'est par Silvain qui est un frère fidèle -je l'estime ainsi – que je vous ai écrit brièvement pour vous encourager et vous assurer que cette grâce dans laquelle vous êtes est la vraie grâce de Dieu » 1Pierre5.12

Il était bien placé, l'apôtre Pierre, pour encourager les chrétiens à comprendre l'importance de la grâce de Dieu dans le déroulement de leur vie. Il pouvait repasser les épisodes de sa vie et se souvenir comment, à tant de reprises, le seigneur avait usé de grâce envers lui.

Combien de fois, en effet, avait-il « gaffé » vis-à-vis de son Maître ?
Souvenez-vous du petit air de condescendance avec lequel, sur le lac, il se déclare prêt à lui obéir : « nous avons travaillé toute la nuit, et nous n'avons rien pris ; mais sur ta parole je lâcherai les filets » Luc 5.5. Quelle honte pour lui quand il constate la pêche miraculeuse, une honte qui le jette aux genoux de Jésus : « retire-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur ». La grâce de Dieu éclate dans la réponse du Seigneur : « ne crains pas ; dorénavant tu prendras des hommes ».

Plus tard, dans l'euphorie de la belle confession qu'il vient de faire : « tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant » Matt 16.16, Pierre se permet de reprendre le Seigneur. Pourtant, moins d'une semaine plus tard, - quelle grâce de Dieu! - Pierre assiste, sur une montagne, à la transfiguration glorieuse de Jésus.

Plus tard encore, peu d'heures avant la mort du Seigneur, il se targue d'être le seul des disciples capable, s'il le faut, de rester fidèle à son Maître ; or il le renie trois fois en quelques dizaines de minutes. Pourtant, après sa résurrection, le Seigneur lui confie la charge de faire paître ses agneaux (Jean 21.6). Comble de la grâce, il charge également celui qui l'a renié d'être son principal porte-parole (premiers chapitres du livre des Actes).

Enfin, à Antioche, Pierre commet encore une faute grave en revenant aux pratiques du judaïsme et reçoit une sévère admonestation de la part de Paul. Pourtant, nouvelle grâce de Dieu, il lui sera donné d'écrire deux lettres dans lesquelles la grâce de Dieu est à l'honneur.

Ne soyons pas découragés lorsque nous commettons une faute, même si sa gravité la rend impardonnable à nos propres yeux ; confessons-là en faisant appel à « la vraie grâce de Dieu », source de salut, de sanctification et de gloire.


Extrait de la revue Plaire au Seigneur.

Par Famille je t'aime  

(Source : TopChrétien)




22/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres